Print
Comparatif : Vibromasseur avec effet succion, pour offrir ou s’offrir

Lora DiCarlo Osé 2

Nouvelle arrivée découverte pour ma part lors de la polémique au CES 2019 où la marque s’est vu retirer son prix d’honneur de la catégorie Robotique et Drone, par un jury puritain (Qui a dit débile) avant de se le voir remettre 4 mois après. Cette polémique hautement dérangeante à eu l’intérêt de faire connaitre la marque et de la mettre sous le feu des projecteurs.

J’ai souhaité comparer ce double stimulateur avec les Satisfyer, Lelo et Womanizer même s’il sort des sentiers battus puisque ce Osé 2 est robotisé. Il n’empêche que le but recherché est le même, à savoir stimuler le point G et le clitoris en même temps. Le Lora DiCarlo Osé 2 fait appel à de la microrobotique, il préfère les mouvements de « Viens ici » aux vibrations pour stimuler le point G mais au final le but atteint doit être l’extase, l’orgasme puissant et explosif !

Il me parait donc que ce double stimulateur a sa place ici ?

Avant tout chose si les Womanizer Duo et Lelo Enigma sont des sextoys haut de gamme, ce Osé 2 avec un prix avoisinant les 300 Euros rentre dans la catégorie haut de gamme de luxe ( ? ). Mais outre la légitimité de ce prix dû j’imagine, à la microrobotique qu’il embarque je le trouve bien trop cher au regard de ce qu’il apport réellement à notre plaisir : A savoir rien de plus qu’un Duo ou un Enigma !

Alors qu’est-ce que je reproche à ce Lora DiCarlo Osé 2 ? A part le prix !

C’est très simple à vouloir offrir une personnalisation totale on finit par nuire à l’expérience et ce Osé 2 en est le parfait exemple. Il est conçu pour s’adapter à toutes les morphologies, il se tord, se détord, s’ajuste au millimètre, se love contre le point G, contre le clitoris bref dit comme ça, y’a pas plus ergonomique. Oui mais non !

Perso devoir passer 2 à 3 minutes à tout ajuster et réajuster avant chaque utilisation, ça me casse les ov—–. Et je n’ai pas encore parler de son interface de navigation elle aussi poussée à l’extrême. On peut tout régler comme bon nous semble, le positionnement du doigt mécanique qui fait ses mouvement de « Viens ici » sur notre point G, son amplitude et sa vitesse. Tout ça pour nous offrir la meilleure expérience possible mais en vrai, c’est un flop.

Trop de réglage nuit à l’expérience et au final on préférera les doigts de notre partenaire et ce qu’ils soient efficaces ou non. Pour un produit à près de 300 boules c’est, je trouve, abusé !

Je vous invite, pour en savoir un peu plus, à lire mon test complet ?