Print

Partager la publication "Agenda d’une femme adultère"

Insomnie, se lever sans réveiller mon mari. S’isoler dans la cuisine. 3 heure du matin. se connecter sur cinq à sept. Mettre à la poubelle 27 message sans intérêt. Dire oui à Francis64320 parce qu’il n’est pas loin de Pau, à un joli sourire et une vieille Jaguar xj12. Envoyer quelques photos sexy en sous vêtements de dos ou cadrées sans visage. Tchater presque une heure la main dans ma culotte toujours avec Francis64320. Dire que je dois me recoucher mais que, promis, je me reconnecte la nuit prochaine et que je trouve un moyen de venir à Bizanos d’ici dix jours.

Dix jours c’est long. Dix jours sans sexe. Dix jours plus en mode maman modèle instagramable qu’en mode MILF. Dix jours à choisir la lingerie sexy que je porterai pour mon plan cul. Dix jours à préparer mon anus avec un petit plug anal en verre une heure chaque nuit en cachette de mon mari bien sûr. Dix jour à m’entraîner à bien serrer ma petite chatte de salope et dix jours à moduler mes petit couinements de plaisir dès que je suis seule au volant. Dix jours à conduire une main sous ma jupe. J’aime me caresser en pensant à mon prochain plan cul. Dix jours à échafauder des plans pour un scénario dont il se souviendra toute sa vie. Mon plus grand kiff c’est de savoir que j’aurais été le meilleur coup de toute la vie des mecs que je rencontre occasionnellement. Je veux qu’après moi les autres leur semblent fades. Je veux jouir et rejouir, puis jouir à nouveau. Je veux vivre ce moment où je ne sens plus mon corps a force d’avoir trop couiné, écarté et serré les cuisses. Je veux les crampes douloureuses des positions les plus tordues ou contraintes. Les fesses rouges à ne plus pouvoir m’assoir le cou et les seins mordus a devoir savamment tout cacher sous un fond de teint habile. Je veux des mains partout sur moi. Je veux qu’il presse mes seins en même temps qu’il m’encule. Je veux sentir qu’il écarte bien mes fesses et imagine la trace de ses doigts sur mon cul mis à nu.

Bien sûr je garde cela secret avant le jour J. Le jour où j’offre mon point G à mon plan Q.

Ce jour là il pense que je suis une femme verte en quête d’adultère mais timide et débutante. Il sait tout juste, parce que je l’ai suggéré, que je n’ai rien contre une petite fessée.

Puis vient enfin le moment tant attendu. Je frappe à la porte de cette garçonnière où il m’a donné rendez vous…

Je vous laisse commenter si vous voulez la suite. J’aime aussi savoir que je suis lié et désirée. Je mets la barre un peu haut, disons vingts commentaires pour le decider à vous livrer la suite de mon dernier plan cul. Bien évidement je veux de vrais commentaires, aussi longs et cochons que ce que vous voudriez me faire. Pas juste : « oui la suite ! »

1 090 views