Print
Histoire coquine :

Ma main passe plusieurs fois sur la fente de Magda, mes doigts enfoncent entre ses grandes lvres vaginales et cherchent la perle magique. Je la frotte doucement, ma marraine se cambre en grognant comme un animal. Pendant que ma bouche vorace ne cesse de lui dvorer les seins, mes doigts saisissent son clitoris et le branle nergiquement, rapidement la boule de chair devient norme. Magda est sur le point de jouir, elle s'arc-boute en gmissant comme une bte prise dans un pige.

J'acclre la masturbation, elle pousse des rles terribles. Je dlaisse ses seins, embrasse chaque parcelle de peau pendant que ma bouche descend sur son corps brlant. Ma langue taquine son nombril, pendant que mes doigts pressent son bouton d'amour.


Soudain, Magda pousse un hurlement en se cabrant. Elle jouit terriblement fort, sa chatte expulse sa cyprine avec force. Mais, je veux la faire jouir encore. Rapidement je me place entre ses cuisses et aspire la cyprine abondante qui s'chappe du puits d'amour. Elle suinte comme un fruit trop mr, je me rgale du jus suave qui remplit la bouche.

Je gobe la boule de chair et la tte violemment, le bassin de Magda s'agite de plus en plus rapidement. La coquine est prte partir une seconde fois. Ma bouche fait des miracles, le clitoris doubl de volume. Je le suce comme une forcene. Je veux que ma marraine explose de jouissance. Je lui mordille le bouton sensible, elle se cabre en rugissant comme un fauve. Elle pousse un hurlement se tend comme un arc et gicle comme une fontaine.


Elle me remplit la bouche de son jus, je l'avale avec dlectation. Je me redresse m'essuie la bouche d'un revers de la main et enfonce brutalement trois doigts dans le cratre en ruption. Je ramone sauvagement la gaine de chair, mes doigts tournent en elle, Magda ne cesse de geindre, elle gicle sans arrt. Elle crie :

- Oui, oui mon Dieu, c'est trop bon ma chrie, tu me fais mourir de plaisir, continue Valriane oui, oui !

La coquine se vide de son jus, ses yeux sont rvulss, sa bouche est dforme par un rictus affreux. Je continue de la ramoner sauvagement. Soudain une voix se fait entendre :

- Alors on se fait un petit plaisir mes salopes !

C'est Karl, il nous regarde depuis un bon moment, il tient en main sa queue gigantesque et la branle rageusement. Il s'approche s'agenouille prs de la tte de sa femme et lui offre son manche gorg de sang. Magda compltement hystrique, saisit la queue d'une main, la dcalotte et ouvre la bouche. Elle gobe le gland violac et le suce goulument comme une vorace. Moi, je continue de la fourailler profondment avec mes doigts, j'en ajoute mme un quatrime Les doigts sont en elle jusqu' la dernire phalange. Ma main tourne dans la gaine qui se distend de plus en plus. Kart saisit les cheveux de sa femme et tire violemment.

Sa queue s'enfonce jusqu'aux couilles dans la bouche de Magda. C'est a premire gorge profonde, elle en a des hauts le cur, ses yeux sont pleins de larmes. Kart lui baise la bouche comme un sauvage. Il se bloque et envoie sa semence paisse au fond de la gorge de Magda qui manque d'air.


Elle le repousse violemment, pour ne pas touffer. Moi, je lui crie :

- Avale marraine avale !

Difficilement, elle parvient avaler la totalit du sperme. Je la vois trembler, j'acclre le ramonage de sa chatte. Elle pousse un cri presque inhumain. Elle jouit comme jamais. Elle se laisse tomber les bras en croix sa respiration est rapide son souffle est court.


Karl me regarde, je sais ce le coquin veut. Je retrousse ma jupe retire ma culotte trempe ouvre largement les cuisses et lui dis :

-Viens prends-moi fort, je suis chaude comme de la braise !

Il se place entre mes cuisses et frotte son gland gluant contre ma chatte en feu, il donne un coup de reins et s'enfonce jusqu' la garde, ses couilles velues frappent ma chatte chaque coup de reins. Sa queue puissante, voyage en moi de plus en plus rapidement, il la ressort entirement, me montre son engin en l'agitant, les grosses veines apparentes la rende affreuse. Il la replonge furieusement en moi, je me cabre sous la puissance de la pntration en grognant comme une bte blesse. Le pilonnage est svre, les coups de boutoir violents.

Ses assauts rpts me rendent fbrile, je geins comme un animal en rut, j'agite mon bassin rageusement, je donne des coups de reins, pour tre empale totalement par le pieu de chair. La tension monte en moi, je m'accroche Karl comme une bte sur sa proie. Je me cabre en poussant un rle d'enfer, je jouis comme une grosse salope en manque. Karl continue de me labourer les entrailles avec son monstre gorg de sang, il se bloque, se raidit. Il souffle comme un buf, en me remplissant de son sperme gluant. La douce chaleur du prcieux liquide me fait jouir nouveau. Magda commence merger lentement.


Elle nous regarde entrain de copuler et dit :

- Je veux ma part aussi !


suivre.

Article sponsorisé par Tatiana

 

plan cul rencontres afterwork sexfriends partouze

 Une entrée offerte au prochain afterwork sexfriends ici

 

: Tweeter