Print
Histoire coquine :

CHAPITRE 1

Le rveil sonna, tirant Allison Blake de son sommeil. La jeune femme ne resta quune seconde avant de se redresser sur son lit. Elle jeta un coup dil sur sa droite pour constater que la place tait vide. Jack tait dj parti travailler sans attendre quelle ne se rveillt ce qui naugurait rien de bon.
Son compagnon tant le sheriff de la ville, le pire tait craindre et, quand on vivait Eureka, le pire pouvait prendre des proportions inimaginables. Elle se rassura en pensant que si cela avait concern le centre, la directrice quelle tait en aurait t avertie.
Allison stira avant de se lever.
SARAH, fit-elle. Peux-tu me prparer un caf ?
- Oui, docteur Blake, rpondit une voix fminine en provenance du plafond .

SARAH tait lI.A. qui grait le fonctionnement de leur maison, un ancien bunker transform en maison du futur par certains des gnies qui vivaient Eureka.

Allison rejoignit la cuisine et prit la tasse chaude pose sous la cafetire.
Le shriff Carter est parti 5h du matin, fit SARAH devanant sa question. Il na pas jug utile de vous rveiller pour une affaire dintrusion dans le rayon de scurit.
- Une intrusion ? stonna la jeune femme.
- Daprs mes informations, il sagissait du passage fortuit dans le rayon large dun appareil volant non identifi. Il ne sest pas approch du dme mais le sheriff a voulu sassurer que rien navait chapp aux senseurs.

Allison hocha la tte, elle reconnaissait bien l le perfectionnisme de son fianc. Elle se dirigea vers la salle de bain afin de prendre sa douche. Ngligemment, elle laissa glisser sa robe de chambre sur le sol. Il ne fallut que quelques secondes pour quun petit drone ne vienne la ramasser.
Un instant, elle sarrta devant un miroir. Avec sa silhouette filiforme, personne ne pourrait imaginer quelle avait dj donn naissance deux enfants. A 39 ans, elle restait une belle femme qui sentait les regards concupiscents des hommes sur son passage. Sans compter que son mtissage et son poste de directrice gnrale de la plus grande structure de recherche du monde jouaient comme un excitant supplmentaire pour certains hommes.
Elle sourit puis se dirigea sous la douche, la journe allait tre longue et elle navait pas de temps perdre.

CHAPITRE 2

Le bruit du rveil tira Zo de son sommeil. La fille unique de Jack ouvrit un il pour voir quil tait encore trop tt pour se lever. Allison avait du travail et son rveil avait sonn bien trop fort pour le repos de sa belle-fille.
Etudiante de 19 ans, elle avait profit de ses premires vacances pour rentrer Eureka et retrouver un peu le cocon familial et aussi une certaine insouciance.
Dans la journe, elle allait retrouver sa meilleure amie, Pilar et elles allaient passer la journe se promener dans les magasins de Eureka comme elles lavaient fait pendant des annes avant que Zo nobtienne son diplme et ne parte dcouvrir le grand monde. Ensuite elles rejoindraient quelques amis pour une soire qui promettait de finir tard dans la nuit.
A la pense de ce beau programme, Zo se retourna et replongea dans le sommeil.


CHAPITRE 3

Quand Jack arriva au centre de surveillance, il retrouva Josphine Lupo.
Alors Jack, lana la jeune femme, pas encore rveill ?

Jack sourit. Bien que nayant que 29 ans soit 15 ans de moins que lui, Josphine tait dj une professionnelle reconnue et redout. Responsable de la scurit du centre, elle passait pour la numro 2 de GenTech, le grand organisme qui grait Eureka.
Alors que peux-tu me dire Jet ? lana-t-il au technicien assis devant la grande console.
- Difficile dire. Lobjet nest apparu sur nos radars que durant 15 secondes. Trop court pour quil y ait un risque rel surtout cette distance.
- Je ne veux prendre aucun risque.

Non, il ne fallait prendre aucun risque pour Eureka.

Eureka tait la plus petite ville des Etats Unis mais aussi la plus secrte pour la simple et bonne raison quon y trouvait ce qui se faisait de mieux en gnies de toute sorte.
Cre au sortir de la guerre, Eureka ne vivait que pour la science et par la science sans aucun autre objectif que de pousser toujours plus loin les limites des connaissances humaines.
Gentech, lentreprise qui employait 80% des habitants de la ville se contentant de revendre les dcouvertes les moins dangereuses aux entreprises extrieures et de conserver les plus dangereuses en lieu sr sauf quand larme ne venait y mettre son grain de sel.
Les secrets dEureka taient donc les mieux gards de tout le pays. Cache derrire un immense dme protecteur, la ville tait indtectable aux yeux du reste du monde et une surveillance satellitaire sassurait que personne ne sapprocht de trop prs.
Bon, lcha Jack, reste vigilant et tiens-moi au courant du moindre changement .

Rassur, il retourna ses activits, sans se douter du danger qui pesait sur sa ville.


CHAPITRE 4

Lootwyck Gordny entra sur la passerelle du Latasko et tous les officiers prsents se figrent son arrive.
Lofficier aimait sentir la rigueur chez ses hommes car elle tait synonyme de russite pour sa harde.
Ils taient quelques kracks dune chasse qui sannonait plus que fructueuse et il ne voulait pas la rater.
Lootwyck se plaa au poste de commandant et se tourna vers Marnon.
Ils ne se doutent de rien ? Demanda-t-il.
- Comment le pourraient-ils ? Rpondit son second. Leur technologie est avance pour ce monde mais bien loin de la ntre.
- Alors le scan est pass.
- Oui, leur dme nest pas fait pour les protger des infra-ondes. Les rsultats sont plus quencourageant. Il y aurait des dizaines de B et plusieurs A voire A+. Une vraie fortune. Le conseil a autoris une razzia sur toute la ville, nous allons devoir faire avec la concurrence.
- Oui mais nous avons un avantage grce notre informatrice.

Lootwyck se tourna alors vers la jeune femme place ses cts. Agenouille ses pieds et demi-nue, Beverly Barlowe leva son regard en direction de celui qui lavait soumise voici dj plusieurs mois et auquel elle avait livr tous les secrets dEureka.
Lootwyck se leva alors et plia un genou pour se mettre au niveau de sa victime. Il lui souleva le menton afin de croiser son regard bleu et glissa sa main gauche au travers des lambeaux qui lui servaient de vtement afin de lui tter le tton droit. Il ne restait plus grand-chose de laventurire qui avait un jour dbarqu par accident sur le sol de Oorlaand.
Une femme alors admirable, attirante, intelligente et fire que le traqueur avait pris un plaisir immense chasser. La possder fut une immense satisfaction et quand, pour se sauver, elle avait lch le nom dEureka, il comprit quil avait touch le jackpot.

Les cibles ont t identifies prcisment ? Reprit-il.
- Oui, rpondit Marnon. Les hommes ont leurs profils et elles sont leur unique priorit.
- Parfait, je ne tolrerais pas quune seule dentre elles nous chappe.


CHAPITRE 5

Allison arriva la ruche 8h30 comme son habitude.
La ruche tait le plus grand laboratoire dEureka et son centre nvralgique. Lessentiel des recherches stratgiques y taient men par les plus dous des chercheurs de la ville.
Chercheuse elle-mme, Allison avait aussi pour fonction de contrler les dbordements de tous ces gnies et de ngocier sans cesse avec tous les rouages du pouvoir. Elle regrettait parfois lpoque o elle navait qu se concentrer sur ses recombinaisons gntiques.
Cette pense lincita faire un petit dtour et elle descendit au troisime sous-sol.
Aprs avoir pass trois sas, elle dboucha dans un laboratoire o deux jeunes femmes saffairaient. Lune delle sapprocha et la salua.
Bonjour, patronne, fit Tess Fontana. On vient surveiller les investissements ?
- Je ten prie, sourit Allison. Javais juste envie de me replonger un peu dans un monde dabsolu

Tess sourit son tour. Elle repoussa une petite frange de ses cheveux roux clairs comme pour si elle devait prendre une seconde de rflexion puis haussa les paules.
Comme tu veux. Nous avanons sur le projet transgen15, les premires cellules nannites poussent bien .

Allison hocha la tte. Tess dirigeait ce projet de nanotechnologie dont le but tait de tenter dincorporer des lments robotiques au sein de cellules vivantes prolongeant ainsi leur dure de vie mais aussi leurs capacits. Les applications dune telle technologie taient innombrables et le projet attirait dj bien des convoitises.
Tess guida Allison vers la cuve o ces cellules se dveloppaient. Une jeune femme surveillait leur croissance.
Il sagissait du docteur Holly Marten, un petit gnie de 24 ans dont les comptences en robotique et miniaturisation taient essentielles dans le processus.
La croissance est lente mais constante, affirma-t-elle. Certaines cellules ont dvelopp des malformations mais cela reste encore assez mineur .

Allison considra cette jeune fille auburn au regard vert et se revit pendant un instant quand, au mme ge, elle avait pour la premire fois pos les pieds Eureka.
Je pense que nous aurons les premiers rsultats dans un mois, fit Tess.
- Trs bien, je suis impatiente de les voir. Ce projet est prioritaire.
- Et pour moi donc.

Mais aucune des deux navait ide que bientt, les cellules nannites ainsi que toutes les recherches menes Eureka deviendraient le dernier de leurs soucis.


CHAPITRE 6

Josphine venait tout juste darriver la ruche quand les alarmes se mirent retentir dans tout le btiment. La responsable de la scurit se rua alors vers un terminal de communication. Le visage de Jack apparut rapidement.
Que se passe-t-il, saffola la jeune femme.
- Intrusion, Danger

Limage sautait et les propos de Jack taient difficiles cerner. Elle insista et obtint enfin une communication moins instable.
Nous sommes envahis, fit le shrif. Des dizaines dengins ont pntrs dans le primtre dEureka.
- Des engins ? Mais comment ? Le dme et les dfenses ne les ont pas arrts ?
- Ils ne les ont mme pas gns, ils sont apparus dun coup lintrieur du dme sans crer de brche.
- Il faut appeler de laide. Contactez
- Impossible, le dme sest retourn contre nous, il bloque les communications vers lextrieur dsormais.

Josphine comprit que les envahisseurs retournaient leur propre technologie contre eux. Les alarmes redoublrent indiquant que lintgrit de la ruche tait menace. Elle sortit son arme et se dirigea vers le poste de scurit o devait se trouver lessentiel de ses hommes mais elle ne put parcourir que quelques mtres.

Une explosion pera lun des murs quelques mtres de sa position et plusieurs hommes sintroduisirent par le trou. Josphine en compta trois entirement revtus darmures noires bne et visiblement lourdement arms. Entrane ragir vite, elle braqua son arme dans leur direction. Le plus proche delle tendit le bras dans sa direction et une sorte de filet surgit de son poignet. Elle bondit pour viter ce pige et ouvrit le feu.
Les balles rebondirent sur le mtal de larmure et lhomme fit un pas dans sa direction. Josphine tira plusieurs fois, visant cette fois les articulations de larmure dans lespoir de trouver une faille. Une balle fit mouche et lhomme scroula.
Les deux autres se tournrent dans sa direction et elle vida son chargeur sur eux. Lun deux vita les balles et rduit rapidement la distance entre eux.
Dun geste ample, il dsarma la jeune femme qui bondit en arrire. Etrangement lhomme ne semblait pas vouloir utiliser des armes ltales son encontre mais Lupo ntait pas du genre se poser trop de questions, elle agissait.
Elle vita un autre filet et lhomme sortit une sorte de fouet quil balana dans sa direction. Elle vita une lanire si brlante quelle sentit la chaleur sur sa peau. A main nue, elle navait que peu de chance de faire vaciller ce tank sur pattes.
Lhomme semblait perdre patience et elle le vit activer un mcanisme sur son poignet. Une onde sonore traversa la zone. Heureusement, Josphine avait anticip et elle put sauter hors du danger.
En roulant sur elle-mme, elle atterrit moins dun mtre du corps de lun des assaillants quelle avait limin. Son esprit entran lui permit de prendre les bonnes dcisions et elle saisit le poignet du mort pour actionner larme.
Lagresseur ne sattendait visiblement pas une telle action et il fut cueilli de plein fouet par londe qui lui fit percuter le mur derrire lui.
Elle ne prit pas une seconde de repos et bondit sur son arme avant de prendre le maximum dinformations. En dpit de cela, elle ne fut pas assez ractive et une nouvelle onde sonore la faucha.

CHAPITRE 7

Herrmon Tortk tait arriv quelques instants aprs les razzieurs. Il avait assist la bataille entre eux et la cible 3 sans intervenir.
Voir ainsi la cible liminer trois spartians avec un armement aussi rudimentaire lui prouva quelle constituait bien une proie de valeur et il entra en piste.
Il activa son distordeur et le temps ralentit pendant quelques secondes ce qui lui permit de se rapprocher de sa cible de telle faon quelle crut quil venait simplement de se matrialiser derrire elle. Il utilisa son sonic et la foudroya sans coup frir.
Elle tait solide mais personne ne pouvait supporter un coup de cette arme car frappait directement au niveau neuronal. Leffet ntait qutourdissant et ne laissait aucune squelle moyen terme. Il ne fallait pas endommager la marchandise.
Il sagenouilla et emprisonna les mains de la cible dans un carcan. Par scurit, il lui emprisonna aussi les jambes. Elle avait montr quel point, elle tait dangereuse. Il la considra une seconde, elle tait jeune et trs belle. Il songea un instant profiter de son droit du chasseur mais se reprit.
Cet endroit grouillait de razzieurs en tout genre et si jamais une de leurs cibles leurs chappait, elle risquait dtre gte par leur traitement mme sils russissaient la racheter ensuite.
Unit alpha, fit-il par la pense. Cible 3 neutralise, demande de rcupration.

Lunit de rcupration allait mettre deux minutes pour arriver et ensuite Herrmon pourrait se concentrer sur sa cible principale.


CHAPITRE 8

Quand lalarme retentit, Tess et Holly ne saffolrent pas plus que a. Avec tous les savants un peu fous qui uvraient Eureka, les expriences qui dgnraient et les alertes ne manquaient pas.
Elles navaient qu suivre la procdure en rejoignant la pice scurise la plus proche et attendre que la scurit ne rgle le problme.
Cependant, elles ntaient pas prpares une invasion aussi rapide et brutale que celle que la ville tait en train de connatre. Elles furent donc compltement prises au dpourvu quand les deux hommes en armures noires pntrrent dans le laboratoire.
Un filet emprisonna Tess comme un vulgaire animal qui scroula pige sur le sol. Holly hurla mais ragit immdiatement en tentant de senfuir. Malheureusement les deux intrus coupaient sa seule chappatoire et elle ne trouva comme solution que de tenter de se cacher.
Holly Marten, fit lun des deux hommes. Les choses peuvent se passer bien ou mal. Nous tenons votre amie et nous comptons vous avoir. Je vous conseille de vous rendre sans rsistance ou les consquences seront mauvaises pour vous comme pour elle.

A ce moment le second homme tendit le bras en direction de Tess et cette dernire se mit hurler sous leffet dune douleur dont elle ne comprit pas lorigine.
Premier avertissement, fit lhomme.

Immdiatement, Tess poussa un nouveau hurlement encore plus long et plus aigu.
Second avertissement .

Lhomme tendit une troisime fois son bras.
Non !! Cria Holly en quittant sa cachette les mains leves.

Lhomme sourit puis emprisonna Holly dans la mme nasse que celle qui emprisonnait Tess. La jeune femme scroula cloue au sol.
Les cibles sont neutralises, fit lun des hommes.
- Oui, je vais prvenir lquipe de rcupration.
- Attends. Nous avons encore un peu de temps.
- Pourquoi ?
- Nous avons fait du bon boulot et neutralis deux cibles dun coup. Nous mritons bien une petite rcompense droit du chasseur.

Lacolyte tourna son regard vers Tess qui, reprenant ses esprits, tentait de se sortir du filet qui la tenait colle au sol.
Je prends celle-l, dcida-t-il.

Lautre haussa les paules et se tourna en direction de Holly. Il savana vers elle.
Quelques instants plus tard, les cris et les hurlements des deux femmes se faisaient entendre dans les couloirs de la ruche.


CHAPITRE 9

Lattaque fut si terrible, si brutale que la ville dEureka se trouva totalement dpourvue alors que des centaines dhommes en noir disposant dun armement et dune technologie qui dpassait totalement les connaissances actuelles dferlaient sur elle.
Les dfenses tombaient les unes aprs les autres et les femmes semblaient tre les cibles prioritaires des envahisseurs qui capturaient toutes celles qui passaient proximit de leurs griffes. Le chaos rgnait dans une ambiance qui pouvait rappeler lpoque antique o les envahisseurs barbares dvastaient des villes entires la recherche de butin autant matriel quhumain.

Loin de la folie du centre-ville derrire la protection des paisses murailles du bunker, Zo et son amie Pilar tentaient dsesprment joindre lextrieur. TAttentionises par les messages relays par SARAH, les deux jeunes filles taient incapables de ragir.

Le bunker tait lendroit le mieux dissimul et dfendu de la ville. A priori, elles ne craignaient rien lintrieur et elles possdaient des rserves pour tenir un sige mais ensuite ? Qui taient ces envahisseurs ? Pourraient-ils tenir la ville longtemps ?
Les communications taient difficiles et le tlphone de Jack, le pre de Zo, ou celui dAllison taient injoignables. Mme celui de Josphine, grande amie de Zo, sonnait dans le vide.
Comment va-t-on faire ? Saffola Pilar. Nous nallons pas rester ici pendant des semaines
- Non, la coupa schement Zo qui ne voulait pas se laisser dominer par la peur. SARAH. Je veux que tu ouvres la ligne durgence.
- Cette ligne est contrle, fit la voix fminine. Je ne peux la dbloquer que par la dcision de la directrice ou du Sheriff.
- Ils ne sont pas l, snerva Zo.
- Je ne peux pas dpasser ma programmation, rpondit simplement lI.A.
- Mais si tu le peux, tu las dj fait. Il doit y avoir une faille.
- Je ne peux pas ouvrir la ligne directe vers la direction nationale
- Mais tu le peux vers ailleurs, comprit la jeune femme. Vers une position hautement scurise. Le bureau du Sheriff.
- Impossible, il semblerait que tout soit inactif comme
- Compris, la coupa Zo qui ne voulait pas connatre la suite. Alors le bureau dAllison la ruche.
- Je peux le faire.
- Alors fais-le !

SARAH se plia lordre de la jeune fille. Aucune des deux ne savait quelles signaient ainsi leur perte.

CHAPITRE 10

Allison se tenait dans son bureau quand les premires alarmes rsonnrent et elle contacta immdiatement le bureau du shrif. Le visage affol de Jack apparut sur lcran de son tlphone.
Que se passe-t-il, chri ? Fit la directrice.
- Nous sommes victimes dune attaque. Elle est brutale et soudaine.
- Mais Comment ?
- Nous ne savons pas. Ils sont apparus dun coup dans le primtre du dme alors quils taient totalement invisibles auparavant. Ils sont puissants et brouillent toutes nos communications vers lextrieur. Ils semblent trs bien renseigns et

Soudain une lumire envahit lcran coupant la communication. Allison comprit quil sagissait dune explosion. Elle cria en tentant de renouer la communication, en vain.
La jeune femme comprit que la situation tait grave et elle savait quelle devait suivre la procdure durgence et rejoindre la cellule de scurit. Elle nen eut pas le temps.

Hermonn Tortk fora la porte dentre et pntra comme un fantme. La jeune femme peinait le voir tant il bougeait vite. Elle se redressa et voulut crier mais fut de nouveau prise de vitesse.
Hermonn projeta un filet sur elle. Semblant se mouvoir de sa propre volont, la nasse senroula autour de la directrice et la plaqua sur le bois de son bureau, plie en deux sur le ventre.
Mais qui tes-vous ? Hurla-t-elle. Que voulez-vous ?

Hermonn sourit mais ne pronona pas la moindre parole. Il contourna le bureau pour se placer dans le dos de sa proie afin de lestimer. Elle tait incroyablement belle et bien faite. Il savait quelle avait t dsigne comme la cible numro 1, celle attraper en priorit et il commenait comprendre pourquoi.
Les cibles 3, 4 et 6 avaient tait captures et il savait que plus aucune cible de son unit ne restait sur ce site. Il avait donc le temps.
Qui tes-vous ? rpta Allison. Si vous voulez voler nos dcouvertes, vous
- Votre pathtique petite technologie arrire ne nous intresse pas une seconde, assna le traqueur. Les marchandises que nous voulons ont bien plus de valeur.
- Des marchandises ?
- Oui, des marchandises bien plus jouissives.

Le traqueur sapprocha de la jeune femme totalement sans dfense. Dun geste, il provoqua la dmatrialisation de sa cuissarde. Il allait prendre son droit du chasseur qui lautorisait semparer dune de ses proies au moment de sa capture.
Il fit passer sa main droite sur le bas du dos de la jeune femme qui sursauta. Elle commenait comprendre ce qui lattendait.
Hermonn fit un geste vif et la jupe du tailleur de la directrice vola littralement en morceaux dcouvrant sa petite culotte en soie blanche. Cette blancheur immacule sur la peau brune de la jeune femme accentua lexcitation du traqueur, dj pique par la raret de celle quil allait possder.
Allison se dandinait dsesprment pour tenter de se librer mais ctait peine perdue. Le filet tait constitu en un alliage inconnu pour elle qui se tordait pour ne pas la blesser mais possdait une rsistance digne des aciers les plus solides.
Hermonn posa sa main sur la culotte en soie et larracha dun coup sec. Allison se mit crier.
NON !!! PAS CA !!!!

Elle continuait se dandiner alors que le traqueur sapprochait delle. Il baissa son caleon pour librer son sexe en rection. Il expdia une tape sonore sur les fesses sculpte de la trentenaire lui faisant lgrement carter les cuisses sous leffet autant de la surprise que de la douleur.
Le traqueur saisit loccasion et insinua rapidement son membre entre les cuisses de sa victime qui poussa un cri. Il perfora son antre damour et la prit jusqu la garde en coup brutal qui la fit savancer de quelques centimtres.
Harmonn ne sen laissa pas compter et commena donner des coups de reins violents qui perforaient la jeune femme toujours plus profond.
Plaque contre son bureau, rduite au simple rle dobjet sexuel, la directrice de GentTech ne pouvait que supporter ce viol infme en criant et pleurant.
Elle maudissait son violeur, lui promettait la pire des vengeances mais celui-ci lcoutait peine. Ce ntait pas la premire fois quil prenait ainsi une jument fougueuse qui tentait de rsister son destin mais il savait que dsormais le sort de cette belle pice tait scell.
Il la besogna ainsi pendant plusieurs minutes, la possdant totalement, la traitant de tous les noms.
La jeune femme finit par seffondrer sur le bureau, subissant sur les assauts en serrant les dents.

Soudainement, une sonnerie retentit dans la pice. Dans le brouillard de son esprit, Allison mit quelques secondes pour identifier son tlphone.
Harmonn se fixa et sembla hsiter. Il ne sattendait pas une telle situation. Ils avaient coup les communications entre la ville et lextrieur donc cet appel ne pouvait venir que de lintrieur. La personne qui russissait contacter la plus haute autorit ne pouvait pas tre une personne lambda et il savait que les commandos avaient limin toutes les dfenses. Il dcida de jouer le jeu.
Il dcrocha le tlphone en prenant soin de dsactiver la camra.
Incapable de voir ce qui se passait, Allison comprenait cependant ce qui se passait et ouvrit la bouche dans lespoir de prvenir celui qui appelait du danger mais elle nen eut pas le temps. Une sorte dexcroissance se dtacha du filet qui la retenait formant une sorte de lanire qui se plaqua contre sa bouche, la privant de toute parole. Ce fut totalement impuissante quelle entendit une conversation insense.
Allison Blake, fit une voix totalement identique la sienne.
- Allison, fit la voix de Zo.

La directrice comprit que son agresseur pouvait copier sa voix et quil allait se servir de cette capacit pour duper sa belle-fille. Elle voulut hurler la jeune fille de senfuir et de ne pas lcouter mais la lanire qui la billonnait se resserra encore un peu et elle fut incapable dmettre le moindre son.
Allison, continua Zo. Que se passe-t-il ? La ville est attaque ?
- Oui Zo, fit Harmonn qui avait parfaitement identifi son interlocutrice. Mais rassure-toi, nous matrisons la situation. O te trouves-tu ?
- Au bunker avec Pilar. Que devons-nous faire ?
- Rien. Restez o vous tes. Je te recontacte quand tout aura t rgl.
- Trs bien.

La jeune fille coupa la communication et Harmonn consulta son scan qui lui indiqua la position exacte de ce bunker. Il avait connaissance de cet endroit mais il tait le seul quils navaient pas russi localiser exactement, ctait chose faite dsormais. Il contacta son quipe.

Jai russi localiser les cibles 2 et 5, fit-il. Je vous envoie les coordonnes. Il faudra neutraliser certaines dfenses, envoyez une quipe lourde.

Il coupa la communication et se pencha jusqu coller sa bouche contre loreille dAllison.
Voil, jolie petite chose, grce toi, nous allons russir une chasse parfaite. O en tions-nous ?
Il marqua comme un temps de rflexion.

Ah oui, a me revient, fit-il en se redressant pour reprendre ses coups de boutoir .

Alors que le viol reprenait de plus belle, Allison ralisa le sort qui attendait Zo et tenta de hurler au travers de son billon.

Article sponsorisé par Tatiana

 

plan cul rencontres afterwork sexfriends partouze

 Une entrée offerte au prochain afterwork sexfriends ici

 

: Tweeter